Dans la foulée de nos visites d’espaces adaptés pour les personnes âgées et handicapées, je reçois un numéro de « Domicile Mag », qui cite l’étude Credoc 2016, selon laquelle 94% des logements des personnes âgées ne sont pas adaptés au bien vieillir à domicile alors même que 55% d’entre eux seraient prêts à investir dans la domotique pour favoriser leur autonomie et et rester le plus longtemps possible chez eux.

Il semble bien que l’information sur les adaptations possibles des logements ne circule pas suffisamment, d’où le rôle que peuvent jouer les professionnels de l’aide à domicile, par leur connaissance des besoins des personnes dépendantes d’un côté, et des solutions techniques possibles, en lien avec les professionnels de la domotique ou du matériel médical et les ergothérapeutes.

Comme le souligne à juste titre Flavien Hersant, de l’Institut régional des services à la personne, interrogé par Domicile Mag, « il ne faut toutefois pas que les professionnels du domicile se transforment en commerciaux »…

S.PHULPIN, Directeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu