Sécuriser les transactions, pour une gestion des courses en toute sérénité 

Pour les personnes âgées en perte d’autonomie ou éprouvant des difficultés à se déplacer, aller faire ses courses représente un défi au quotidien. Comment les soulager tout en sécurisant la question des transactions ? Toutes les réponses avec Estelle Marchand, responsable secteur chez 3 Forêts et Sébastien Vray, directeur général Ezio.

Pour une intervention de gestion des courses, une difficulté peut apparaître lors du passage en caisse : les auxiliaires chargés de la prestation doivent demander aux bénéficiaires la somme nécessaire, ce qui peut être une source d’inquiétude pour ces derniers. Les agences s’organisent parfois autrement, en avançant l’argent. Résultat : une charge de travail supplémentaire pour l’équipe de gestion afin de réaliser le recompte de la monnaie et les remboursements. Pour les personnes sous tutelle, la situation se complique puisqu’il faut gérer des bons papiers, utilisables seulement dans certains magasins, que l’auxiliaire doit venir récupérer en agence. Dans les faits, la prestation de courses s’organise le plus souvent au cas par cas, avec divers aléas à surmonter, tels que l’oubli par la famille de l’enveloppe avec des espèces ou l’arrivée tardive des bons papiers. 

Comme le précise Sébastien Vray, directeur général d’Ezio, « cette problématique engendre une véritable désorganisation et une multitude de fonctionnements pour réaliser les courses et suivre les paiements ». Spécialiste de solutions informatiques, il décide, en 2019, de prendre ce sujet à bras-le-corps. Son équipe organise des interviews avec du personnel d’agences et des auxiliaires de vie. C’est l’acte de naissance de l’application Ezio, dédiée à l’harmonisation de la gestion des courses et adoptée par 3 Forêts en 2021. En bref, un service de paiement pour les services à la personne.

Faciliter et sécuriser

Trouver une solution aisée à mettre en œuvre et digne de confiance était un impératif pour 3 Forêts, souligne Estelle Marchand, responsable secteur : « Lorsqu’un contrat est signé pour une prestation de gestion des courses, je présente aux clients le système d’Ezio avec une carte bleue dédiée, fournie par la société, évitant toutes les transactions en liquide. » Ainsi, l’auxiliaire peut faire les achats pour le bénéficiaire et régler très simplement avec cette carte bleue. Toutes les courses et les paiements sont enregistrés dans l’application, ainsi que la photo du ticket de caisse, prise par l’auxiliaire. L’original est remis au client, qui sera débité du montant indiqué.

Outre la facilité de la transaction, cette solution contribue à réduire les risques à tous les niveaux. La famille comme les aidants sont rassurés, les tuteurs ne perdent plus de temps, et tous peuvent suivre l’historique des paiements. Quant à l’auxiliaire de vie, elle n’a plus de crainte d’être suspectée à tort d’une mauvaise utilisation de l’argent. Pour Sébastien Vray, les avantages d’Ezio se résument ainsi : « transparence, sécurité, stress en moins et fluidité en plus ». 

Expliquer et rassurer

Établir au préalable un lien de confiance avec les bénéficiaires et prendre le temps de leur expliquer la démarche est essentiel pour mettre en place cette solution. « De nombreux seniors sont réfractaires à la nouveauté, souligne Estelle Marchand. Ils ne sont pas sensibilisés au digital. Je leur explique à quel point ce système va leur simplifier la vie à l’occasion d’une visite à domicile. Les tuteurs et enfants ont un accès client simple et rapide grâce à un lien qui leur est envoyé. » L’argument du gain de temps et de la sécurité finit le plus souvent par les convaincre. De leur côté, les auxiliaires plébiscitent cette application. Avec la carte bleue, elles sont autonomes et réalisent leur prestation en toute sérénité. « Nous avons choisi cette solution avant tout dans un objectif d’amélioration de la qualité des services, aussi bien pour les clients que pour les auxiliaires, insiste Estelle Marchand. Il s’agit d’un véritable gain en termes de sécurité et de professionnalisme ».

Lors de la crise sanitaire, la demande a augmenté assez rapidement avant de se stabiliser. Depuis, certaines personnes âgées hésitent toujours autant à aller faire leurs courses en magasin, tandis que d’autres profitent de ce moment pour sortir avec leur auxiliaire. Dans tous les cas, une bonne gestion des moyens de paiement n’a pas de prix pour leur tranquillité d’esprit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Menu